Accueil > Compétitions individuelles > Blitz > 1er blitz Oscaro de Paris

1er blitz Oscaro de Paris

16/09/2017

jeudi 21 septembre 2017, par Nimzo

Ce grand rassemblement échiquéen, idéalement placé au coeur de Paris dans le joli quartier du boulevard Hausman fait salle comble ! Les conditions de jeu sont excellentes et le cadre est magnifique. Namig Guliyev, qui m’avait signalé quelques semaines auparavant vouloir reprendre plus activement la compétition, peut s’en réjouir, après Villepinte il triomphe à Oscaro avec 7 victoires de rang (dont une d’importance face à Jules Moussard qui finira lui aussi à 8/9) puis deux nulles pour finir.

Quelques célébrités, outre notre capitaine de Coupe de France Tristan Calistri quasi-local de l’épreuve (et au fort sens de l’hospitalité :-), pouvaient se croiser Almira Skripchenko et Laurent Fressinet (multiples champions(nes) de France), Maxime Lagarde, Jules Moussard et Fy Antenaina Rakotomaharo (des espoirs français en cours de confirmation), ainsi que le tout juste champion d’Europe Marc Andria Maurizzi, sans oublier quelques « vieux » briscards Kamran Shirazi, Andrei Shchekachev et beaucoup d’autres encore.

Christophe Rey complétait l’équipe juvisyenne, après une phase de yoyo typique du système suisse, il se rate en 7éme ronde et devra se contenter d’un correct 5/9 (101éme) grâce à ses victoires sur les deux dernières rondes. De mon côté je lutte énormément en début de tournoi, nulle à l’arrachée contre un joueur à 1700, puis partie affreuse de part et d’autre contre un jouer que je croyais 2000 (en réalité 2500 et qui finira à 7/9 !) où je suis le plus heureux, enfin la chance a ses limites et je perd la 3. Ensuite, si je préfère ne pas commenter mon jeu, la réussite est de mon côté, piège d’ouverture en 4, fourchette royale en 5, fourchette Roi Tour en 6, et du grand n’importe quoi à la 7, me font 4 victoires de rang et 15éme au général ! Enfin une bonne partie en 8, malheureusement pour moi Almira jouera juste un peu plus vite et un peu mieux, je perds au temps sous la pression. En 9 s’avance difficilement un joueur ayant déjà bien trop arrosé sa journée, bien qu’il ne réussisse plus à tenir vraiment sur sa chaise, je me prends une rouste me rétrogradant à la 50éme place !-)

Plus d’informations : http://www.corse-echecs.com/Pas-de-hasard-aux-Echecs-10-GMI-au-10-premieres-places-_a2531.html